Un proche conseiller de Donald Trump a annoncé, dimanche 21 mars, son retour prochain sur les réseaux sociaux. Banni notamment de son principal canal de communication, Twitter, l’ancien président devrait créer cette fois-ci sa propre plateforme.

Sans ses tweets intempestifs, on aurait presque oublié l’ancien locataire de la Maison Blanche. Banni de la plupart des plateformes depuis l’invasion du Capitole le 6 janvier dernier, Donald Trump devrait pourtant revenir sur les réseaux sociaux d’ici peu, a annoncé ce dimanche 21 mars un de ses proches conseillers sur la chaîne Fox News.

Je pense que nous allons voir le président Trump de retour sur les réseaux sociaux probablement dans deux ou trois mois avec sa propre plateforme“, a déclaré Jason Miller. Depuis sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, l’ancien président n’a pourtant pas fait fuiter davantage de détails. “Ce n’est pas seulement une société qui a approché le président, il y a de nombreuses sociétés”, et “cette nouvelle plateforme sera quelque chose de gros, tout le monde le veut, il va apporter des millions et des millions, des dizaines de millions d’abonnés à cette nouvelle plateforme“, s’est contenté de promettre M. Miller.

Alors que ses prises de paroles lapidaires sur Twitter ont rythmé la vie politique américaine et internationale lors des quatre dernières années, Donald Trump a été banni de Twitter après l’assaut de ses partisans, le 6 janvier, contre le Capitole lors duquel cinq personnes ont trouvé la mort dont un officier de police. Il a aussi été écarté temporairement ou définitivement de la plupart des autres grands réseaux sociaux, dont Facebook, Instagram, Youtube ou Snapchat.

Bannir des dirigeants : Twitter s’interroge

Pour avoir incité ses partisans à envahir le Capitole, l’ancien président a été visé par une procédure de destitution de la part du Congrès américain, avant d’être acquitté par le Sénat. Pour autant, il reste libre de se représenter lors de l’élection présidentielle américaine de 2024. Il est d’ailleurs le candidat préféré des Américains pour représenter le parti républicain.

Twitter avait annoncé, vendredi 19 mars, vouloir revoir sa politique de modération concernant les leaders politiques du monde entier. Le réseau social a annoncé la mise en place d’un questionnaire international pour recueillir l’avis de ses utilisateurs. “La façon dont les responsables politiques et gouvernementaux utilisent notre service évolue constamment. Nous voulons que nos mesures restent pertinentes au regard de la nature mouvante du discours politique sur Twitter et qu’elles protègent le bon équilibre de la conversation publique“, a expliqué la plateforme.

LCI/Wab-infos


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici