Seuls un quart des dommages provoqués par l’ouragan Harvey sont couverts par les assureurs. La facture pèsera essentiellement sur les ménages et sur l’Etat.
Depuis une semaine, les commerces et les employés municipaux de Houston se sont remis au travail, et les raffineries ont recommencé à tourner . Les quelques  alligators , qui avaient profité des innondations pour entrer dans la ville, semblent avoir rebroussé chemin. Mais le bilan de la tempête, qui a ravagé les cotes texanes et une partie de la Louisiane fin août, ne cesse de s’alourdir. Si le chiffrage définitif des dommages devrait prendre plusieurs mois, Harvey est d’ores et déjà considéré comme l’une des cinq tempêtes les plus coûteuses de l’histoire américaine . 

Selon le dernier bilan du gouverneur du Texas, l’ouragan a fait une soixantaine de victimes, déplacé un million de personnes, et pourrait coûter jusqu’à 180 milliards de dollars en dégâts matériels, soit bien plus que les premières estimations inférieurs à 100 milliards de dollars. Surtout, le gros de la facture devrait peser sur les fonds publics et les associations de charité, les dommages provoqués par les innondations étant généralement exclus des polices d’assurance pour les particuliers.

Seules 270.000 propriétés assurées

Et seules près de 270.000 propriétés, situées en zone innondable autour de Houston, ont une assurance dédiée obligatoire, alors que plus d’un million sont exposées. Selon le cabinet Enki, environ un quart des dommages provoqués par Harvey sont susceptibles d’être pris en charge par les assureurs privés, contre 42% dans le cas de l’ouragan Katrina. Fin août, les analystes de JP Morgan estimaient l’impact pour les assureurs entre 10 et 20 milliards de dollars.

Les victimes devraient donc se tourner vers des structures publiques, comme l’Agence fédérale des situations d’urgence (Fema) et son fonds national d’assurance contre les inondations (National Flood Insurance Program). Ce dernier a obtenu une rallonge du Congrès de plus de 15 milliards de dollars en fin de semaine dernière, une enveloppe dont une partie devrait être allouée à la Floride après le passage d’Irma. L’agence a indiqué que plus d’un demi-million de foyers avaient sollicité son aide pour se reloger.

[themoneytizer id= »12772-16″]

 


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici