L’armée russe va « réduire radicalement » son activité militaire dans les régions de Kiev et de Tchernihiv dans le nord de l’Ukraine, a annoncé le vice-ministre russe de la défense, Alexandre Fomine. Moscou souhaite ainsi « accroître la confiance mutuelle en vue de futures négociations visant à signer un accord de paix avec l’Ukraine ».

Cette annonce intervient après des pourparlers entre la Russie et l’Ukraine qui ont eu lieu ce mardi à Istanbul. Un négociateur russe a d’ailleurs parlé de progrès « significatifs » dans ces discussions, révèle lesoir.be

L’Ukraine réclame un « accord international » pour garantir sa sécurité, dont seraient signataires plusieurs pays garants, a indiqué mardi le négociateur en chef ukrainien après plusieurs heures de pourparlers russo-ukrainiens à Istanbul.

« Nous insistons pour qu’il s’agisse d’un accord international qui sera signé par tous les garants de la sécurité », a déclaré David Arakhamia. « Nous voulons un mécanisme international de garanties de sécurité où les pays garants agiront de façon analogue au chapitre 5 de l’Otan et même de façon plus ferme », a-t-il ajouté.

Par Gédéon Ngango


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici