La réponse courageuse et brillante de l’Ukraine à l’attaque de la Russie est célébrée à juste titre dans le monde entier. Mais cela pourrait masquer un danger croissant.

Alors que l’assaut contre Kiev et la région environnante a échoué, la stratégie de Moscou dans le sud et l’est de l’Ukraine pourrait bien réussir. Si tel est le cas, la Russie aura transformé l’Ukraine en un État croupion économiquement paralysé, enclavé et menacé sur trois côtés par la puissance militaire russe, toujours vulnérable à une autre incursion de Moscou. Il faudra beaucoup plus d’aide militaire de l’Occident pour s’assurer que ce résultat catastrophique ne se produise pas.

Comme Can Kasapoglu, un érudit militaire et stratège, l’a souligné avec prévoyance dans les premières semaines de la guerre dans un essai pour l’Institut Hudson , il y a deux guerres distinctes qui se déroulent en Ukraine, une dans le nord et une dans le sud, et ce dernier a été « radicalement plus réussi » pour Moscou. La Russie a pu déplacer des forces et des fournitures hors de ses bases en Crimée et capturer les villes de Melitopol et Kherson. Marioupol est désormais encerclé et envahi par les troupes russes, et les forces ukrainiennes qui y sont piégées ne peuvent être ravitaillées.

Vladimir Poutine

L’accès de l’Ukraine à la mer d’Azov a été bloqué et, souligne Kasapoglu, les forces russes disposent d’un corridor terrestre contigu allant de la Crimée jusqu’au Donbass. Ils essaient également de se déplacer vers l’ouest, de Kherson à Odessa. Odessa est le prix. En tant que principal port à partir duquel l’Ukraine commerce avec le monde, c’est la ville la plus importante pour l’Ukraine sur le plan économique. C’est aussi une ville pleine de signification symbolique.

C’est ici en 1905 qu’une mutinerie sur le cuirassé Potemkine (rendu célèbre par le film de Sergueï Eisenstein) marqua le début des troubles de la Russie tsariste. Si Odessa tombait, l’Ukraine serait pratiquement enclavée et la mer Noire deviendrait essentiellement un lac russe, ce qui inciterait presque certainement Moscou à étendre sa puissance militaire à la Moldavie, qui possède sa propre région sécessionniste remplie de nombreux russophones (Transnistrie).

Le président russe Vladimir Poutine pourrait présenter ce résultat comme une grande victoire, libérant les russophones, gagnant des villes et des ports cruciaux et transformant l’Ukraine en un État vassal non viable. Cela ne doit pas arriver, et les Ukrainiens se battent férocement pour l’empêcher. Dans l’est de l’Ukraine, les Russes tentent d’avancer depuis Kherson, à travers la ville de Mykolaïv, mais ils sont bloqués par le courage extraordinaire des habitants de la ville, qui auraient fait sauter le pont qui relie la ville à Odessa et bloqué la voie ferrée.

Cette semaine, les forces ukrainiennes ont affirmé qu’elles étaient en mesure de déployer leurs missiles Neptune inédits et de couler le croiseur lance-missiles russe Moskva. Pourtant, il est important de se rappeler qu’avant l’invasion, la Russie avait un avantage de 10 contre 1 en matière de dépenses de défense sur l’Ukraine et Vladimir Poutine semble déterminé à continuer, peu importe les coûts. Fin du carrousel Que peuvent faire les États-Unis et l’Occident ?

Beaucoup plus de tout ce qu’ils font déjà. L’Ukraine a besoin de plus d’armes, en particulier celles qui lui confèrent une puissance de combat asymétrique massive. Le lieutenant-général à la retraite Mark Hertling, qui a fait preuve de clairvoyance dans le diagnostic des faiblesses de la Russie et des forces de l’Ukraine, m’a expliqué que l’Ukraine avait besoin de plus d’équipements lui permettant de manœuvrer rapidement autour des forces rigides de la Russie. Cela signifie des hélicoptères, des Humvees armés, des lance-roquettes multiples et des drones de toutes sortes. Les drones turcs se sont révélés être une arme incroyablement efficace dans ce conflit.

Hertling demande instamment que l’Ukraine en reçoive davantage, ainsi que des drones « kamikazes » américains et des drones de renseignement. La marine russe, massée en mer Noire, continue de représenter un grand danger pour Odessa, menaçant soit de l’assiéger, soit de lancer un débarquement amphibie derrière les lignes ukrainiennes. Malgré le prétendu succès des missiles Neptune, l’Ukraine n’a pas la capacité d’arrêter la marine russe. L’OTAN devrait envisager de faire quelque chose de similaire à ce qu’elle a fait pendant les guerres des Balkans dans les années 1990.

Il devrait appliquer un embargo autour de ces eaux, empêchant les troupes russes d’entrer pour attaquer les villes ukrainiennes ou réapprovisionner les forces russes. Les navires de l’OTAN opéreraient à partir des eaux internationales, envoyant à tout navire s’approchant un « avis aux navigateurs » indiquant que les forces de l’OTAN sont actives dans la zone et les avertissant de ne pas entrer. L’amiral à la retraite James Stavridis, ancien commandant suprême des forces alliées de l’OTAN, soutient les mesures prises par l’administration Biden, mais appelle à une réponse plus agressive de l’Occident sur tous les fronts.

Donnez à l’Ukraine des avions de combat et des systèmes de défense aérienne, a-t- il tweeté, et aidez-la avec des cyberattaques et donnez-lui des missiles antinavires pour « couler des navires russes dans [la] mer Noire ». Les États-Unis ont consacré environ 16 milliards de dollars d’aide à l’Ukraine depuis l’invasion. Pendant ce temps, le monde devrait payer 320 milliards de dollars à la Russie cette année pour son énergie. Les sanctions économiques ne forceront pas Poutine à mettre fin à la guerre tant que cette échappatoire béante existera. La seule pression qui forcera la Russie à la table des négociations est la défaite militaire, dans le sud. Le plan A de Poutine a échoué, mais nous ne pouvons pas laisser son plan B réussir.

Par Gédéon Ngango

Avec afriksoir.net

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici