Donald Trump pourrait-il être traduit en justice pour avoir enfreint la loi sur la détention de documents sensibles ? Vendredi 26 août, la justice américaine a dévoilé un document justifiant selon elle une perquisition du FBI chez l’ancien président, rapporte BFM TV. En effet, le 8 août dernier, le FBI avait perquisitionné le domicile de Donald Trump à Mar-a-Lago, en Floride, pour récupérer des documents confidentiels que l’ancien chef d’État aurait emportés lors de son départ de la Maison-Blanche. Donald Trump avait dénoncé une « chasse aux sorcières » pour l’empêcher d’être candidat en 2024.

Donald Trump

Le document dévoilé vendredi à la demande d’un juge fédéral fait 32 pages, et bien que certains passages sensibles aient été floutés, la presse américaine a largement caviardé son contenu. Donald Trump, d’après ce document, pourrait avoir enfreint l’Espionage Act, ou loi sur l’espionnage, qui encadre très sévèrement la détention de documents confidentiels. Or, certains ont été retrouvés au domicile du milliardaire.

Donald Trump assure que les documents en sa possession avaient été déclassifiés à son départ de la Maison-Blanche. Cependant, cela pourrait ne pas suffire. En effet, la loi ne s’attarde pas sur le statut classifié ou déclassifié d’un document, mais punit la « rétention illégale d’une information liée à la défense nationale », peut-on lire dans le document judiciaire. Si le département de la Justice suit cette idée, Donald Trump pourrait donc être poursuivi, mais aucune information en ce sens n’est explicitement donnée dans le document.

Par Gédéon Ngango



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici