L’opposition politique a décidé de poursuivre sa suspension de participer aux travaux du dialogue, le temps de se recceuillir aux nombreuses vies fauchées les 19 et 20 septembre dernier à Kinshasa.

Conséquence, Kamerhe et les autres leaders pro-dialogue ne seront pas présents ce vendredi 23 septembre à la cité de l’Union Africaine. La décision a été prise jeudi à l’issue d’une réunion de l’opposition présidée par le co-moderateur, Vital Kamerhe. “Nous avons décidé de reporter notre participation aux travaux du dialogue pour ce vendredi 23 septembre”, a expliqué le président de l’Union pour la nation congolaise, ajoutant que c’est “le temps de recueillemet après la tragédie qui a secoué la capitale”. Ce temps sera mis à profit, dit-on, pour convaincre les acteurs politiques encore sceptiques à rejoindre le dialogue. Le chef de l’opposition au dialogue affirme que le plus important aujourd’hui, c’est “de trouver ensemble un consensus pour une alternance démocratique et pacifique pour la première fois dans pays

op1op2


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article