Le gouvernement du Kasaï-Central sera appuyé par la MONUSCO pour restaurer la paix dans cette province, où se sont affrontés ces derniers jours des miliciens Kamuina Nsapu et les force de l’ordre. Des affrontements qui ont fait plusieurs morts et de nombreux déplacés.

David Gressly, étant représentant spécial-adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC en charge des opérations, l’a dit mardi 4 octobre à Kananga, à l’issue d’une réunion avec le gouverneur Alex Kande.

Il a souligné ceci: «Tout le monde est inquiet à propos des évènements des violences dans cette province. Nous sommes venus discuter de ces événements avec le gouverneur et son équipe. On doit continuer d’analyser la situation des droits de l’homme et examiner tout ce qui s’est passé en vue de donner un appui pour restaurer la paix dans cette province».

David Gressly a également promis de discuter avec des représentants de la société civile et d’autres personnalités du Kasaï-Central pour mieux comprendre l’insécurité créée par les miliciens Kamuina Nsapu.

A (re) Lire sur 7sur7.cd: “Kananga : l’armée contrôle l’aéroport après les affrontements avec la milice de Kamwina-Nsapu”

Ces derniers ont tenté, fin septembre dernier, de prendre le contrôle de l’aéroport de Kananga, chef-lieu du Kasaï-Central avant d’être repoussés par l’armée. Cet accrochage avait fait une dizaine de morts et de nombreux blessés. Les affrontements se sont ensuite poursuivis dans d’autres zones de la province notamment à Dimbelenge.

Au début du mois d’août, ces miliciens avaient attaqué la ville de Tshimbulu, située à environ 117 km au Sud-Est de Kananga.

Leur chef a été abattu le 12 août dernier lors d’un affrontement avec des militaires à Tshimbulu

 

WabSoft Company


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE