Après deux jours de violences qui ont fait plusieurs morts dans la capitale congolaise, le PPRD, parti présidentiel, « appelle au calme et invite les acteurs sociaux et politiques à privilégier les voies de négociation, par le dialogue, au lieu de s’adonner aux voies de faits ».

 

Des violences secouent depuis lundi la ville de Kinshasa où l’opposition avait appelé à manifester pour exiger à la CENI la convocation de l’électorat pour l’élection présidentielle.

Dans un communiqué publié mardi 20 septembre, le PPRD dit condamner « avec la plus grande rigueur le fait inadmissible que des partis politiques utilisent la liberté de manifestation prévue par la constitution pour organiser de l’insécurité partout dans la capitale et une destruction systématique des biens de l’Etat ».

Le parti présidentiel déplore que plusieurs quartiers de la ville de Kinshasa font l’objet d’un pillage organisé et des attaques ciblées, dirigées contre des militants, des cadres et des responsables des partis et associations qui participent au dialogue.

« Le PPRD condamne fermement l’utilisation démagogique que des partis de l’opposition font d’une partie de la jeunesse en la poussant dans des activités inciviques de démolition », indique le communiqué du parti présidentiel.

 


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article