Moïse Moni Della a été transféré mercredi 28 septembre à la prison de Makala, arrêté le 19 septembre dernier en marge des émeutes qui ont secoué la ville de Kinshasa.

Selon son avocat, Me Georges Kapiamba, l’opposant qui était détenu dans un camp militaire avant son transfert à Makala est poursuivi comme co-auteur des pillages du 19 septembre.

Moïse Moni Della est poursuivi en procédure d’urgence. Une démarche que désapprouve son avocat.

« Alors que nous pensions qu’on allait lui accorder la liberté provisoire, nous étions surpris de voir que le Parquet général de la République a décidé de le poursuivre en flagrance, en procédure d’urgence devant le tribunal de grande instance de la Gombe. Nous avons soulevé l’exception d’inconstitutionnalité contre la loi portant procédure de flagrance qui est devenue un instrument utilisé par le parquet afin de torpiller les droits de la défense », explique Me Kapiamba.

L’avocat indique avoir fait appel et espère que son client pourra recouvrer la liberté.

 

Les 19 et 20 septembre derniers, la ville de Kinshasa a connu de violentes émeutes meurtrières. Des pillages et saccages des biens et bâtiments ont été enregistrés alors que l’opposition avait appelé à manifester.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE