Dans une émouvante déclaration des mamans du village Kashobwe s’insurge contre la discrimination dont leur fils est ” victime “.

Un projet de loi exigeant que les candidats à la magistrature suprême soient Congolais de père et de mère. Il semblerait que la loi de Noël Tshiani vise un candidat en particulier, Moïse Katumbi, dont le père est grec. Le camp de Moïse Katumbi, richissime homme d’affaires et propriétaire du prestigieux club de football TP Mazembe, a vivement réagi, accusant le chef de l’Etat Félix Tshisekedi et son parti de chercher à ” exclure des potentiels candidats à la présidentielle en instrumentalisant la loi sur la nationalité “.

Moïse Katumbi


Moïse Katumbi n’est pas prêt à monter dans cette charrette qui veut l’amener à la guillotine “, avait déclaré à l’AFP Olivier Kamitatu, directeur de cabinet de M. Katumbi. Accusant le camp présidentiel ” de préparer une parodie d’élection afin d’installer un régime autocratique “.

OlivierKamitatu a estimé que soumettre cette proposition de loi aux débats au Parlement serait ” la ligne rouge à ne pas franchir “.

Par Gédéon Ngango

Goma

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici