L’administrateur du territoire de Beni (Nord-Kivu), Donat Kibwana, a conduit, dimanche 01 novembre 2020, une délégation mixte composée du chef de secteur de Ruwenzori, Boozi Sindiwako et du commandant des opérations militaires SOKOLA 1, le général Peter Chirimwami, dans la localité de Lisasa, où les rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) ont tué près de 20 civils, le weekend dernier.

Le chef du secteur de Ruwenzori qui a parlé au nom de ladite délégation, a expliqué que leur descente consiste notamment à permettre aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et à l’autorité territoriale de Beni de s’enquérir de la situation sécuritaire dans la l’entité attaquée. Il a, par cette occasion, appelé les habitants meurtris à faire davantage confiance à l’armée.

« Nous sommes juste venu constaté l’incident qui s’est produit dans la nuit de vendredi à samedi. Il y a eu incursion des ADF. Nous ne pourrions pas resté à Mutwanga; ça serait irresponsable de notre part. Il fallait nous déplacer pour venir palper du doigt la réalité. Nous venons de constater les dégats qu’a commis l’ennemi. Nous avons vu les traces de sang où l’ennemi a abattu des victimes, nous avons vu le centre de santé pillé, les maisons incendiées… Il y a des mesures qui vont être prises d’ici là par le commandement militaire afin de pacifier cette zone », a déclaré Boozi Sindiwako, chef du secteur de Ruwenzori.

Il affirmé par ailleurs que le commandement militaire dans les opérations SOKOLA 1 a dressé un bilan de 16 personnes mortes lors de l’attaque rebelle dans la localité de Lisasa. Entre-temps, l’entité s’est vidée de la majorité de ses habitants, qui se sont enfuis vers les zones supposées sécurisées.


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici