Le maire de Butembo appelle les habitants de son entité à vaquer normalement à ses activités les lundi 16 et mardi 17 août. Cet appel, contenu dans un communiqué signé vendredi dernier, vient ainsi répondre au contenu d’un tract appelant à des journées sans activités ce lundi et mardi.

Ce tract, signé par le mouvement citoyen LUCHA, est aussi désapprouvé par la société civile ainsi que la Fédération des entreprises du Congo (FEC)/Butembo.  

LUCHA Butembo

Dans son communiqué, le maire de Butembo, le commissaire supérieur Mowa Baeki-Telly Roger, invite la population à dénoncer les suspects et « à ne pas écouter les manipulateurs qui œuvrent pour des intérêts cachés ».  

Il a ainsi échangé avec la société civile et la FEC Butembo-Lubero en vue de leur présenter la situation sécuritaire dans la ville.  L’autorité urbaine appelle la population à se méfier des messages d’intoxication de la part de certaines personnes mal intentionnées qui, d’après lui, jouent le jeu de l’ennemi en voulant saper les efforts des autorités pour ramener la paix.  

Réagissant par rapport à ce tract, Pépin Ramazani, représentant de la FEC à la rencontre avec le maire, a fait savoir que les opérateurs économiques ne n’étaient pas concernés par ces journées sans activités. D’après lui, l’état de siège a été mis en place par une loi qui doit être respectée par tous. 

Cet avis de la FEC est partagé par la société civile locale. Pasteur Mathe Saanane, son président, invite les initiateurs du tract à rencontrer plutôt l’autorité urbaine en vue de lui formuler des recommandations sur ce qui reste à améliorer pour le bien-être de la population ; « au lieu de vouloir bloquer la ville ». 

Par Gédéon Ngango


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS