« Déchirez votre cœur et non vos vêtements, le peuple attend toujours », telle est l’intitulé du message des évêques de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Dans ce message publié lundi dernier à Kinshasa, les princes de l’Eglise catholique se félicitent notamment de la fin de la coalition et de la mise en place de nouveaux animateurs des institutions de la République. Cependant, ils souhaitent que le tout prochain gouvernement soit efficace, afin de prendre en compte les cris de la population, qui croupit dans la misère. Et ils exhortent le chef de l’Etat de veiller à ce que les membres de ce gouvernement ne soient pas des personnes connues pour s’être distinguées dans les antivaleurs.

Ils attirent son attention sur la nécessité de tout mettre en œuvre, dès maintenant, pour que les élections soient organisées effectivement en 2023. Dans ce message, les évêques ont aussi dénoncé la détérioration de la situation des droits humains en RDC.

La CENCO recommande notamment la régularisation de la situation des enseignants afin de consolider et pérenniser la gratuité de l’enseignement de base.

-Comment vous analysez le message de la CENCO ?

Invités :

-Abbé Donatien N’shole, secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

-Professeur Jean-Claude Tshilumbayi, député provincial et cadre du parti politique UDPS, parti membre de l’Union sacrée de la nation.

-Me Ferdinand Kambere, avocat. Il est secrétaire permanent adjoint du PPRD, parti membre du Front commun pour le Congo (FCC).

Radio Okapi / Wab-infos


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE