Après 2 jours d’évaluation des résolutions assorties de la table ronde sur la situation sécuritaire en territoire d’Irumu au mois d’août dernier, plusieurs recommandations ont été formulées par le gouvernement aux parties prenantes et vice-versa.

Actives pendant plusieurs années au sud d’Irumu et ayant montrées leur volonté de déposer les armes et réintégrer soit la vie civile, la notabilité de la chefferie des Walendu Bindi comme l’administrateur du territoire d’Irumu demandent au gouvernement de reprendre le processus de DDR Communautaire pour ces miliciens, qui s’est brusquement arrêté à mi-chemin.

Ils l’ont fait savoir lors de la reconduction des anciennes et nouvelles recommandations après 2 jours d’évaluation des résolutions de cette table ronde en présence du gouverneur de province et son comité de sécurité.

Ils motivent cette demande par la multiplicité des exactions par certains éléments incontrôlés de cette milice depuis l’arrêt brusque de ce processus.

Ils sont accusés de meurtre, vols, pillages et autres, d’où reprendre ce processus et l’accélérer s’impose et d’une manière urgente.

Plusieurs personnalités dont le gouverneur de province, représentant du Bureau de l’Assemblée provinciale,
députés provinciaux, administrateur du territoire, chefs coutumiers ont pris part à ce deux jours de travaux d’évaluation sous la facilitation de député national Jackson Ausse, élu du territoire d’Irumu.

Verite JOHNSON


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article