Le Conseil régional des ONG (CRONGD) affirme avoir répertorié 35 cas graves d’insécurité depuis le début de l’année 2021. C’est le secrétaire exécutif de cette structure Albert Kyungu qui a livré ces chiffres le mercredi 24 mars à Radio Okapi/Kananga.  

Il cite entre autres, les cambriolages accompagnés de menaces, violences, viols et pillages des biens de la population.

Tout en fustigeant ceux qui estiment que l’insécurité à Kananga n’a que quelques victimes isolées, cet acteur de la société civile propose l’intensification des patrouilles mixtes pour mettre fin à cette situation. 


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article