La société congolaise pour l’État de droit a saisi le procureur général près la cour d’appel du Kasaï central suite à une nouvelle découverte des ossements humains à Mulombodi près de l’aéroport de kananga, dans la province du Kasaï central.

Dans une lettre datée du lundi 12 juillet 2021 et signée par le directeur général de cette ONG, le bâtonnier Dominique Kambala, la SCED demande au procureur de se saisir du dossier pour l’ouverture d’une enquête.

site Mulombodi

  » …En vertu de la compétence partagée en matière de répression des crimes internationaux entre les juridictions civiles et militaires, elle [SCED] vous prie de bien enquêter sur cette découverte macabre en vue d’établir toute la vérité », peut-on lire dans cette lettre

Signalons donc que, trois ossements d’adultes ont été découverts dans un caniveau en cours d’érection par les agents de l’Office congolais des voiries et drainage, OVD. Par crainte, ces agents ont déviés ce lieu pour trouver une autre alternative et continuer les travaux de lutte anti érosive.

D’après la SCED ceci pourrait s’apparenter à une nouvelle fausse commune.

Rappelons que le site Mulombodi a été attaqué par les hommes en uniformes pendant les conflits Kamuina nsapu en 2017.

Plusieurs personnes avaient perdu la vie et des centaines de femmes violées.
À ce jour, près de 80 fausses communes ont été identifiés dans la province du Kasaï central, liées à ce conflit qui avait endeuillé des milliers de familles.

Mark Munganga


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici