L’ex président de l’Assemblée provinciale du Kasaï-oriental Yves Mwamba Kadima, veut l’annulation de sa destitution par la cour constitutionnelle.

C’est dans cette logique qu’il a saisi depuis la ville de Kinshasa où il se trouve, la cour constitutionnelle pour obtenir l’inconstitutionnalité contre la résolution adoptée le 29 juin dernier.

C’est ce qu’on peut lire dans l’accusé de réception, du greffier de la cour constitutionnelle, qui mentionne comme objet de demande de Yves Mwamba

l’inconstitutionnalité contre la résolution contre la résolution adoptée le 29 juin 2021 à l’assemblée provinciale du Kasaï-oriental pour violation des articles, 19 alinéa 3 et 4 et 64 et 197 de la constitution, ainsi que les articles 23, 26, 58, 59, 63, 68 et 184 du règlement d’ordre intérieur (ROI) ”, peut-on lire dans cette note administrative.

Il sied de rappeler qu’en date du 29 juin 2021 au siège de l’Assemblée provinciale du Kasaï-oriental:

•12 députés provinciaux jugés proches d’Yves Mwamba Kadima ont été empêché d’accéder à l’hémicycle et l’un d’eux a été tabassé à mort par la police qui disait suivre les instructions de la hiérarchie et il suit les soins médicaux dans un hôpital de la place.

•Et que les 12 élus provinciaux n’étaient pas les seuls à être empêché d’accéder dans les installations de l’organe délibérant, les hommes et les femmes des médias étaient aussi victimes dont 3 d’entre eux ont été arrêtés et relâchés le même jour et beaucoup d’entre eux ont vu leurs téléphones ravis jusqu’à ce jour.

•Et que c’est dans ces troubles que les 11 députés qui se trouvaient déjà dans la salle des plénières, ont déchu le président Yves Mwamba Kadima et ont organisé le même jour, ils ont élu le nouveau président Kabongo Malebongo.

Mark Munganga


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici