Trudon Katenda Muya, un ancien dirigeant de la société minière de Bakwanga a dans une interview exclusive accordée à un média local (coulisses) ce jeudi 15 juillet, estimé qu’il faut ou moins 4 à 5 ans pour relever la société.

« Il faut beaucoup de moyens pour que la MIBA arrive au niveau où elle était…Il faut donner les moyens, faire un bon plan. Maintenant la MIBA pour arriver au même niveau qu’à l’époque là, il faut 4 à 5 ans« , a-t-il révélé.

Et de renchérir qu’ilIl faut équiper la MIBA. On a tout volé, même les tuyauteries d’eau. On troue les tuyaux, on vole” a-t-il regretté.

Concernant l’exploitation de la kimberlite Katenda Muya, pense qu’il faut suffisamment de moyens pour arriver à maximiser la production.

« Avec la kimberlite, il va falloir avoir au moins 6 ou 5 laveries », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter qu’ujourd’hui on fait mille carats par jour. À l’époque on faisait 10. 000 à 40.000 carats par jour. Avec 1000 carats, qu’est-ce qu’on peut faire. Mais on ne doit pas oublier que pendant 100 ans, le gisement decutrique, qui était très riche. On n’a pas préparé pour la kimberlite. Maintenant on va s’attaquer à la kimberlite mais il faut de moyen« , a dit l’ancien PAD de la MIBA.

Avant de conclure que
Pour une usine de la kimberlite commandée, il a fallu 6 mois de fabrication, 4 mois de transport”.

Je noter que,du temps de Mobutu la société minière de Bakwanga était le poumon économique de la région grand Kasaï, et depuis sa chute beaucoup de Kasaiens quittent massivement cette région pour se rendre à Kinshasa ou Lubumbashi.

Mark Munganga


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici