C’est une scène horrible qui s’est produite ce lundi 14 juin à l’Institut supérieur des techniques médicales ISTM Mbujimayi. Un étudiant de troisième graduat est mort après avoir reçu une balle à la tête vers 11h moins.

La victime a reçu une balle perdue tirée par la police pour empêcher l’envahissement du gouvernorat de province, selon les témoignages des personnes trouvées sur le lieu du drame. Son corps a été aperçu transporté par ses collègues jusqu’à une station de radio de la place, avant de s’ébranler sur le boulevard Laurent Désiré Kabila. La police a cette fois-ci utilisé des tirs de sommation jusqu’à ravir la dépouille mortelle qui a été acheminée à la morgue.

La tension reste cependant tendue au centre ville. Dans la foulée, on enregistre des interpellations dont un étudiant tabassé, déshabillé complètement et gardé au cachot de la mairie de Mbujimayi, un véhicule légèrement endommagé par une balle alors qu’il était en stationnement, une vendeuse évanouie après avoir inhalé le gaz lacrymogène et acheminée dans une structure sanitaire de la place.

Les manifestations à l’Institut supérieur des techniques médicales de Mbujimayi pour réclamer la paie des surveillants, ont débuté depuis le samedi dernier par des jets des pierres. Les enseignants ont boycotté la surveillance des épreuves pour n’avoir pas reçu leur dû. Les étudiants mécontents n’ont pas apprécié le fait qu’ils sont en règle avec les frais pendant que leurs enseignants sont impayés. Ils ont repris le même mouvement ce matin avant que la police tire sur un étudiant qui a succombé sur le champ.

Mark Munganga


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici