Chauffeur du Programme Alimentaire Mondial(PAM), Mustapha Milambo fait partie, avec l’ambassadeur Italien en RDC, Lucas Attanasio et son garde du corps, Vittorio Lacovacci, des victimes de l’attaque armée du lundi 22 février sur la route Rutshuru, groupement de Kibumba, dans le territoire de Nyirangongo au Nord-Kivu. Alors que les messages de condoléances pleuvent à l’endroit de la famille et du pays du diplomate italien, rien ou presque n’a été dit jusque là par les officiels congolais à l’endroit de la famille de ce compatriote congolais. Quelle ingratitude !

Les circonstances dans lesquelles il a trouvé la mort auraient dû pousser les autorités provinciales et nationales à lui accorder un peu plus d’importance. Fauché alors qu’il était en mission humanitaire pour apporter de l’aide à ses compatriotes, Mustapha Milambo a rejoint des milliers de congolais dont la mort a été reléguée dans la rubrique des chiens écrasés des journaux.

Pour cause, dans presque tous les communiqués officiels publiés jusque-là, son nom ne figure nulle part.

Ainsi, dans le communiqué officiel annonçant l’attaque, le Ministère de l’intérieur n’a trouvé rien d’autre à dire à son sujet que la phrase suivante: « Cette attaque a fait trois victimes dont un congolais (conducteur d’un des véhicules du convoi)…»

Même constat à la Présidence de la République qui, dans une série de messages publiés sur twitter, a préféré parler d’« un membre du Programme Alimentaire Mondial ». Question : les services de la présidence de la République n’avaient-ils pas suffisamment d’informations sur Mustapha Milambo pour ne pas mentionner ne serait que son nom ?

Entre temps, plusieurs clichés du regretté ambassadeur Italien ont été publiés ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Certains congolais lui rendent hommage en les postant sur les story et les statuts de leurs comptes.

Quant à leur compatriote qui a trouvé la mort à ses côtés, seuls quelques rares congolais peuvent à peine reconnaitre son visage. Plus rares encore sont ceux qui songent à envoyer un message de condoléances à sa femme et à ses quatre enfants.

Cette situation soulève de questions sur la valeur que représente la vie d’un congolais aux yeux des autorités de son pays. Certes, aucune polémique ne peut être autorisée sur la mort du diplomate italien, de son garde du corps et de son chauffeur congolais. Néanmoins, d’aucuns pensent que les congolais sont en droit de réclamer un peu plus de considération à l’égard de Mustapha Milambo, qui a perdu la vie en faisant le bien pour son pays et pour ses compatriotes aux côtés de l’ambassadeur italien. Après tout, toute vie humaine, quelle qu’elle soit est sacrée.

Alternance.CD / Wab-infos


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.