En date du 12 juillet de l’année en cours aux environs de 11H00, la famille MALEMBO procédait au retrait deuil de leur regretté fils MOLEMBO PAULO décédé le 05 juillet 2021 dont les circonstances de sa mort reste jusqu’aujourd’hui indéfinie, c’est-à-dire une mort brusque. Bien avant le jour du retrait deuil du jeune homme, précisément le jour du levé du corps de la morgue, un groupe des jeunes hommes non identifiés qui habitaient le même quartier que les parents du défunt, se rendirent brutalement à la maison de Sieur GABY pour y mettre le feu car selon eux, ils reprochaient monsieur GABY d’être l’auteur de la mort de leur camarade au motif qu’il lui avait prémédité de mort s’il ne cessait de vivre en concubinage avec sa fille.

C’est ainsi qu’en représailles des actes de barbaries perpétrés par les jeunes gens de quartier Mongulu tout en incendiant sa maison ainsi que tous ceux qui s’y trouvaient ; Monsieur GABY a eu à initier une plainte contre la famille du regretté MOLEMBO PAULO au motif qu’elle serait responsable de l’incendie de leur maison. En exécution de la plainte du Sieur GABY, un important nombre des éléments de la police débarquèrent au jour et date du retrait deuil du regretté PAULO et cela juste dans la résidence de ces parents afin de procéder à l’arrestation des présumés auteurs de l’incendie de la maison du Sieur GABY. Ainsi s’ouvre encore de nouveau un nouvel épisode douloureux dans la même famille et le même quartier dénommé quartier Mongulu.

S’étant débarqué de leur jeep, ces éléments de la police procédèrent à l’arrestation au milieu d’une foule immense venue pour le retrait deuil, tout en les jetant dans leur jeep les personnes qu’ils estimaient être auteurs de l’incendie et les acheminèrent tour à tour vers l’AMIGO du GMI, groupe auquel le lieutenant Thaddée ABUMBA tenait la commande. Parce qu’il était lui-même présent sur le lieu pour faire exécuter les ordres d’arrestation, le lieutenant Thaddée ABUMBA et son équipe après avoir évacué une dizaine des personnes arrêtées, se retrouvant en dernier lieu avec quelques éléments de la police qui réclamaient l’arrestation directe du parent du jeune homme décédé ; c’est de là que la petite sœur du regretté s’imposant pour réclamer la main levée sur son père au motif qu’il venait d’être éprouvé et ne peut faire l’objet à l’immédiat d’une quelconque arrestation. Malheureusement, un de policier nommé DECHAU surgi brutalement par un acte d’incivisme et de manque de professionnalisme en tirant à bout portant sur la pauvre et regrettée jeune fille, Sarah NZENI MALEMBO âgée de 17 ans qui à son tour succomba de ses plaies après avoir été évacuée vers l’hôpital général de référence de Lisala et cela le même jour en date du 12 juillet 2021 aux environs de 12H00.

Apprenant la nouvelle de la mort par balle d’une deuxième personne dans la même famille en espace d’une semaine, la colère des habitants du quartier et des personnes invitées pour le retrait deuil s’enflamma cette fois-ci contre la dernière personne en uniforme et chef d’équipe des policiers qui s’y étaient rendu pour procéder à l’arrestation d’une manière arbitraire des paisibles citoyens et surtout qu’il était resté seul parmi la foule en colère cherchant à apaiser la tension sur le forfait commis par l’un de ces éléments. C’est alors que le lieutenant Thaddée ABUMBA de triste mémoire se vu être lâchement molesté et abattu par la foule en colère par les armes blanches le même jour aux environs de 12H00.

S’étant alerté de la mort d’un de leur, la police à son tour renvoya de nouveau sur le lieu du drame une équipe musclée des policiers armées jusqu’aux dents qui finirent à emporter tous les biens de valeurs qui se trouvaient dans la maison du père des deux regrettés tout en incendiant et mettant à terre deux maisons et cela toujours le même jour.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social dénonce et condamne en premier lieu ces actes de barbaries et de manque de professionnalisme perpétrés par les éléments de la police lors de l’exécution des mandats mais aussi en second lieu sur la population tenant mordicus à se rendre justice au lieu que la justice leur soit rendue.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social déplore par la suite le manque d’une justice distributive et efficace afin de servir comme exemple et leçon à la population mongalaise car la vengeance privée en est la source principale.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social demande au commissaire provincial Ad Intérim de mettre à la disposition de l’Auditeur Militaire le policier à la gâchette facile qui a abattu sauvagement la jeune fille Sarah NZANI MALEMBO ainsi que l’arme qu’il s’en servait mais aussi tous ces compagnons qui ont pillés, emportés et incendiés les maisons d’autrui.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social demande au Procureur général de pouvoir constituer une équipe mixte pouvant enquêter avec neutralité en vue de dénicher et appréhender les vrais auteurs du premier incendie source de tous les maux qui nous sont parvenu mais aussi découvrir et sanctionner sévèrement les vrais auteurs et complices de la mort du lieutenant Thaddée ABUMBA.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social demande à l’Exécutif provincial d’appuyer financièrement la justice dans les enquêtes en vue d’éclairer la situation sur toutes les zones d’ombres dans ce dossier.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social demande à l’Auditeur Militaire de Garnison de bien vouloir mettre en marche sa machine judiciaire afin d’appréhender et présenter devant la justice militaire tous ces justiciables recherchés.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social sollicite auprès de différents partenaires entre autres, Nations-Unies (MONUSCO), Union européenne, Avocat sans frontières et tant d’autres de venir à la province de la Mongala afin de faire le recyclage au niveau de la police et FARDC à déclarer Roger NZUMBU MOSENGE, Président National de l’ONG AJBS.


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS