Action des Jeunes pour le Bien-être Social en tant qu’ONG sentinelle de Droit de l’Homme dénonce avec fermeté les constructions anarchiques, irrégulières et ne répondant pas aux normes urbanistiques; constructions érigées par la firme du sujet chinois d’exploitation
forestière dénommée Congo King Beishen Forest Development en sigle «
COKIBAFODE » basée à Ngale localité située dans le groupement Mondunga, territoire de Lisala province de la Mongala.

Pour votre information, la firme précitée avait conclu une clause sociale avec la communauté Ndunga sur laquelle ils s’étaient convenus entre autres, la construction par la firme chinoise dans le groupement Mondunga des écoles, centres de santés etc. A notre grande surprise et
étonnement, mais aussi d’après nos investigations menées dans le groupement précité sur lequel COKIBAFODE est installé pour l’exploitation forestière ; celle-ci procède à des constructions anarchiques qui ne respectent pas les normes urbanistiques en vigueur conformément au décret-loi du 20 juin 1957 de l’urbanisme en son article premier qui dispose : « quiconque désir entreprendre une construction en matériaux durables et semi durables quel que soit l’usage auquel elle est destinée dans les villes, les territoires et les agglomérations de plus de 3000 habitats doit au préalable obtenir une autorisation de bâtir » ; mais aussi l’article 21 du même décret-loi qui stipule comme suit : « pendant toute la durée des travaux, une pancarte portant de façon lisible le numéro d’octroi de l’autorisation de bâtir, la date et l’avis urbanistique », fin de citation.

Au regard des dispositions légales et règlementaires sus évoquées, la
firme chinoise COKIBAFODE se trouve en marge du respect de la loi congolaise sur la construction plus précisément des écoles dans le groupement auquel elle est basée.

AJBS demande au Ministre provincial des ITPR de diligenter une équipe mixte sur terrain (gouvernement provincial, COKIBAFODE, AJBS et Comité
de suivi) en vue de palper du doigt la réalité et exige la récorrection le plus vite que possible par la même firme des deux
écoles y compris le bureau du groupement déjà en mal de construction afin d’éviter le danger permanent qui guette les utilisateurs prochains de ces bâtiments.

AJBS demande au Procureur de la République d’avoir un œil vigilant sur
l’exécution sans faille de la clause sociale qui unie la communauté Ndunga et la firme COKIBAFODE afin d’éviter de marcher sur les intérêts des parties entre les deux a ajouté Roger NZUMBU MOSENGE, Président national.

Wab-infos.com


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS
A LIRE AUSSI SUR WAB-INFOS