Action des Jeunes pour le Bien-être Social en tant qu’ONG sentinelle de Droit de l’Homme dénonce avec fermeté les évasions à répétition ainsi que les mauvaises pratiques érigées en coutume par les personnels du service pénitentiaire de ladite prison pour faciliter les évasions en termes de monnayage.

A l’instar du caractère vétuste de cette prison dont nous avions décrié pour la nième fois, cette fois-ci se sont les personnels de ladite prison qui ont installé une pratique délictueuse de ce faire payer de l’argent auprès de détenus en contre partie de leur liberté par voie d’évasion qu’ils leurs promettent de les faciliter.

Mongala

Pour rappel, deux femmes impliquées dans le dossier 50 cent condamnées à 2 ans de servitude pénale ce sont évadées de la prison centrale quelques jours après le prononcé de leur jugement sous l’encadrement et la bénédiction de Monsieur David MOKPONGO agent pénitentiaire qui, depuis le jour de la commission du forfait, cet agent auteur d’infraction d’évasion n’a jamais été inquiété par la justice et continu à prester normalement comme si rien ne s’était passé.

L’on note encore qu’on date du 26 novembre de l’année en cours un autre détenu de la même prison à réussi à se faire évadé sous la conduite de Monsieur Eugène MONGENGO lui aussi agent pénitentiaire dans ladite prison et qui est resté jusqu’à ce jour impuni voir la moindre interpellation par la justice.

Les mêmes personnels pénitentiaires ont reçu à faire évadé Madame Monique LISANGA détenue à la prison centrale sous RMP : 11015/ATK/2021 avec comme préventions de meurtre et incendie volontaire. Malheureusement ce détenue a été escortée de la prison à l’hôpital général par les mêmes personnels pénitentiaires pour raison de poursuivre les soins médicaux sans aucune personne de garde où surveillance pouvant l’empêcher de s’évader mais hélas, depuis ce jour-là elle ne se plus revue dans la nature ; certes, l’évasion a été organiser et faciliter par les agents pénitentiaires.

La dernière en date est seule de 19 détenus qui a lieu le 30 novembre 2021 occasionnée par la mort d’un prévenu qui a été transféré à la prison militaire d’Angenga dont le corps était rapatrié à la prison centrale de Lisala pour le remettre au membre de la famille fort malheureusement, la présence de ce corps sans vie du regretté prévenu Tutu EDUMBELE à la prison centrale de Lisala a entrainé une foule immense de la population qui a reçue à envahir toute la prison en détruisant une partie de ces installations ; ce qui a occasionner l’évasion en masse des détenus qui s’y trouvaient en dépit de la résistance fournie par la police afin de dissuader la population par le lacement des projectiles lacrymogènes.

Au vu et à la réunion de tous ces éléments et faits qui semblent mettre en moule la justice à la Mongala ; AJBS demande au Procureur de la République de se saisir de tous ces agents pénitentiaires auteurs des infractions d’évasion, et de les transférés à la prison d’Angenga pour servir d’exemple aux autres en attendant leur condamnation par le tribunal. Il est de même au Procureur de la République de suspendre l’achat de jeton auprès de personnels pénitentiaires à 1.000 FC par visiteur pour rendre visite aux prisonniers mais aussi prendre une mesure efficace pour que les policiers commis à la garde à la prison cessent de demander l’argent auprès de visiteurs des prisonniers.

AJBS demande au Procureur général près la Cour d’Appel de la Mongala d’avoir un œil vigilant et une oreille attentive sur les auteurs et co-auteurs de ces infractions déjà connus et ceux qui seront dévoilés ; afin d’éradiquer ce phénomène d’évasion occasionnée qui a élu domicile sans que les auteurs soient inquiétés et punis conformément à la loi pénale à martelé Roger NZUMBU MOSENGE, Président National.

Wab-infos.com


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici