Après la destitution du vice-gouverneur suivi gouverneur de province de la Mongala par l’Assemblée provinciale, Madame Clémentine SOLE EKUNGOLA a été désignée comme gouverneur intérimaire par une notification du Vice-Premier ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité.

Serge Mongulu

Trois mois après, le vice-gouverneur, Serge MONGULU MANDUBOLA qui avait à son tour introduit son recours auprès de la Cour Constitutionnelle contre la décision de l’Assemblée provinciale sur lui ; se verra réhabilité par la même juridiction dans ces fonctions du vice-gouverneur qui par la suite bénéficiera d’une notification du Vice-Premier ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité le désignant gouverneur intérimaire de la province de la Mongala en date du 12 mai année en cours ; ce qui n’a pas satisfait la mémoire à Madame Clémentine SOLE qui à son tour saisiras le Conseil d’État pour la remettre dans ces droits car ; selon elle, la République l’avait cause du tort en lui limogeant dans son fauteuil gratuitement, mais aussi contre la DGM au fait de l’avoir débarquée gratuitement de l’avion qu’elle s’était embarquée pour retourner dans sa province. C’est alors que le Conseil d’État va se prononcer favorablement à la requête de Madame Clémentine SOLE par une ordonnance la réhabilitant dans ces fonctions de gouverneur intérimaire de la province.

Clémentine SOLE

C’était ainsi qu’en date du 14 juillet de l’année en cours Madame Clémentine SOLE foulera aux environs de 16H00 l’aérodrome de Lisala abord d’un aéronef de la compagnie KIN-AVIA accompagner d’une forte délégation dont fait partie des huissiers du Conseil d’État chargés de faire exécuter des ordonnances de cette haute juridiction. A l’heure arrivé, trouvant ainsi les installations du bâtiment administratif fermées, c’est alors qu’ils vont procéder au brise des scellés et après s’être introduit, ils ont procéder à la réinstallation du gouverneur intérimaire dont fait motion l’ordonnance du Conseil d’État sus évoquée.

Cet état de lieu fait plonger toute la population dans l’émoi et dans une psychose sans précédent car, la population ne sait plus se fixer et à quel saint se vouer car toutes ces deux autorités se réclament chacune être gouverneur intérimaire de la Mongala.

A ce fait, Action des Jeunes pour le Bien-être Social demande l’implication du président de la République ainsi que les services et institutions centraux compétents en la matière de bien vouloir départager les deux antagonistes afin qu’il règne la paix et une bonne gouvernance dans la Mongala ; nous déplorons par la suite le comportement partial de la PNC/Mongala à l’exercice de ces fonctions régaliennes à déclarer Roger NZUMBU MOSENGE, Président National.

Wab-infos


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici