Action des jeunes pour le bien-être social en sigle « AJBS » est très préoccuper de constater l’Invisibilité du Projet intégré de réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forets dans la province de la Mongala « PIRRED-MO » en sigle, exécuté par l’Agence Belge de Développement, ENABEL à la hauteur de 12 000 000 USD financé par la République Démocratique du Congo à travers le FONAREDD pour une durée de 4 ans.

S’inscrivant dans la stratégie REDD+ qui vise la réduction des impacts des activités humaines sur la forêt et l’amélioration des conditions des vies et des revenus des habitants de la Mongala, Enabel est aujourd’hui à mi-parcours sans visibilité aucune, même sur les sites qu’il a choisis pour cible. Le constant est amère car :

Les populations jusqu’à présent sont encore dans leur pratique destructrice de la forêt pour la subsistance sans encadrement ;
Les éveilleurs de conscience soit encadreurs permanent des populations déjà  démissionnaires par manque de financement ont tous regagnés Lisala chef-lieu de la province par le fait qu’ils ne sont pas payés et qu’ils ne sont pas de ce terroir ; manque de respect dans l’exécution du chronogramme des activités établies (Plan de Travail Aménagé) ;
Changement intempestif d’approches pour ne citer que les cas ; de 50 groupements ciblés pour ce projets réduits à 6 groupements et la prévision de travailler avec les pépiniéristes indépendants est changé aux communautés locales qui n’est pas encore exécutif ;
Déficit communicationnel le mode de travail est celui de vase clos ou les communautés et les organisations de la société civile ne sont pas intéressé ;
 Gaspillage du temps imparti de la mise en œuvre du projet. Ce projet dont l’échéance est presqu’à terme (2023) continue à stagner pour des raisons  élucidées ci-haut. Cependant, il reste encore beaucoup à faire.

Enabel

Dès lors, il sied de souligner que le taux de 37% des activités réalisées jusqu’à l’avant dernier trimestre T3 n’est pas à confondre au taux de décaissement des fonds affectés au PIREDD-MO qui s’élève vrai semblablement à plus ou moins 70%. A l’allure où ce projet continue à piétiner, si ENABEL persiste dans cette démarche suicidaire, il y a risque que ce dernier accouche un mort-né.

L’AJBS comme défenseur de droit des communautés tire la sonnette d’alerte sur les faits que ce Projet ne fait pas apparaitre l’image bénéfique projeté dans les résultats entendus pour le temps déjà consommé. Cette forme de fonctionnement ne faisant pas espérer les communautés à un changement de condition de vie tout en luttant contre le réchauffement climatique qui est l’objectif principal.

L’AJBS a le pressentiment d’abnégation sur le changement non objectif à la tête du projet PIRRED MONGALA par le remplacement d’un Ingénieur du domaine forestier chevronné avec un stagiaire de 26 ans architecte de formation de nationalité Belge en vue de coordonner la continuité de l’exécution du projet.

De part les résultats obtenus à mi-parcours et du fonctionnement mitigé, l’AJBS demande la mutation pure et simple de l’exécutant Enabel par un autre plus sérieux pour sauver le projet et la forêt de la Mongala.

Par conséquent, AJBS demande un audit mixte, c’est-à-dire (Gouvernement, FONARED et AJBS) afin d’éclairer la lanterne a déclaré Roger NZUMBU MOSENGE, Président national.

Wab-infos.com


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS
A LIRE AUSSI SUR WAB-INFOS