La nuit du 23 au 24 juillet de l’année en cours aux environs de 21H00 passé, lorsqu’il rentrait vers sa résidence après avoir fini son travail à la Radio Liberté station de Lisala ; Jérémie MOBUNA KONGI journaliste à la Radio précitée vu surgir devant lui, juste au croisement des avenues Equateur II et Kasavubu, un groupe des personnes qu’il avait difficulté à mieux identifier s’imposant devant lui en ce terme « n’est-ce pas toi Jérémie MOBUNA ? Nous savons bien que vous êtes contre les députés et vous soutenez ardemment dans vos émissions MONGULU et vous allez subir les conséquences ». Aussitôt dit aussitôt fait, les jeunes gens se jetèrent sur la personne du journaliste en commençant par l’étrangler au coup suivi des violents coups sur son corps entier pour finir à lui tiré violemment ses organes génitaux après qu’il ait identifié dans la nuit sombre l’un de ces bourreaux sur qui il se cria fortement en son nom à ces termes : « ALVES olingi koboma ngai ? » ce qui signifie « ALVES veut-tu me tuer ? ».

Quelques minutes après, il se réveilla de son inconscience sous le coup de cette agression injuste et força la marche jusqu’à sa résidence, lieu auquel ces membres de famille l’avaient transporté jusqu’à Libota Bomoi, la structure sanitaire qui s’occupe de sa prise en charge médicale jusqu’au jour d’aujourd’hui.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social dénonce et condamne cette agression injuste du journaliste Jérémie MOBUNA par des personnes animées de mauvaise foi et sollicite l’implication du Procureur de la République afin d’ouvrir une action judiciaire contre l’un des bourreaux à la personne d’ALVES qui est membre de la Base armée Rouge située au croisement des avenues Yemo et de la Banque, identifié par la victime avant d’entrer en inconscience. Roger NZUMBU MOSENGE, Président National.


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS