Action des Jeunes pour le Bien-être Social en tant qu’ONG sentinelle de Droit de l’Homme monte au créneau pour dénoncer le comportement indigne et déloyal du sujet chinois LIHAN JACNE, travaillant dans la société forestière chinoise Congo King Beishen Forest Development en sigle « COKIBAFODE » basée dans la province de la Mongala plus précisément dans la localité de Ngale, groupement Mondunga territoire de Lisala.

Monsieur LIHAN JACNE s’est distingué par son comportement déloyal et très brutal dans ces agissements ; constat fait en premier lieu, lorsqu’il a eu l’audace de procéder à la contrefaçon tout en déchira sans crainte ni honte et cela publiquement deux billets de banque (10.000 FC et 1.000 FC) au mois de décembre dernier sans préjudice de date, dans le chantier naval de COKIBAFODE basé le long du fleuve Congo dans la localité d’Ebongo mika. Quelque jour après, au courant, de ce même mois de décembre, le même expatrié se donne le luxe et courage de soumettre sous les coups de tabac un chauffeur grumier de leur société pour l’unique raison que la manœuvre effectuée par le véhicule qu’il conduisait dans le chantier pour le déchargement des grumes, avait écrasé l’un des canards LIHAN JACNE en divagation au chantier naval. Un jour après, le même expatrié LIHAN JACNE en compagnie de son compatriote Jacques ont horriblement tabassés un autre travailleur congolais de la même firme dans le même site naval jusqu’à le faire montre tout le corps par deux de leurs chiens de garde au motif qu’ils l’ont soupçonné de vol des pièces de tronçonneuse pendant le déchargement à l’arrivée du bateau.

AJBS déplore et condamne à la dernière énergie les actes de sabotage et d’empiétement de la loi congolaise par ces deux sujet chinois sans être inquiété ni subir la rigueur de la loi.

AJBS dénonce la passivité des autorités provinciales qui étaient saisi en premier lieu des faits infractionnels en charge des expatriés précités et qui n’ont jamais initiées à leur endroit aucune action judiciaire et répressive en vue de leur enfreindre de ne plus reprendre les mêmes comportements.

AJBS demande au Procureur de la République près le Tribunal de grande instance d’ouvrir en charge de ces expatriés un dossier judiciaire sur les griefs qui leur sont reproché.

AJBS demande la prise en charge normale, régulière et intégrale de Monsieur Delphin AWANDA MOGBAYA, travailleur molesté et lynché par les chiens sur ordre des expatriés et cela sur les frais propres de COKIBAFODE.

AJBS demande au Procureur général près la Cour d’Appel de la Mongala d’avoir un œil regardant et vigilant sur l’instruction dudit dossier afin d’éviter l’immixtion de toute autorité politico-administrative qui tenterait d’influencer négativement l’évolution normale du dossier avant le rapatriement de ce deux sujet chinois.

AJBS demande au Directeur général de la Direction Générale de Migration de procéder ipso facto au rapatriement de ces deux expatriés qui sèment la terreur et la panique sur la population en marchant librement et aisément contre les dispositions de la loi pénale Congolaise à martelé Roger NZUMBU MOSENGE.

Wab-infos.com


Visiter le site pour acheter
L1000 SERVICES

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS