Les preneurs des vues de la ville de Butembo se disent choquer par ce que fait l’inspecteur principal provincial(I.P.P) de l’enseignement primaire, secondaire et technique Nord-Kivu deux dans la capture des photos passeport. Ces photographes ce sont vu ravi ce travail qu’ils exerçaient les jours passés.

Le responsable de l’inspection dans cette partie de la province du Nord-Kivu a pris certains agents de l’I.P.P. pour rendre ce service. Pour Philémon KAMBALE MUKOSASENGE, les photographes s’occupaient de cette activité. Le vice président du syndicat des photographes regrette du fait que les ces agents non expérimentés ne sont pas à la hauteur de produire un travail de qualité et en temps. Il estime qu’ils ont tombé dans l’usurpation puisque n’étant pas reconnu par le ministère de tutelle. “Au même moment, le constant est amer, ces photographes qui entre parfois dans des écoles avec arrogance n’ont pas su effectuer la tache leur confier par l’I.P.P.” explique un chef d’établissement.

Certains puisque trop pris par l’activité. Par contre d’autres qui ont fini, rencontrent des difficultés dans l’impression. Ils sont obligés de rentrer auprès des élèves pour reprendre le boulot. De l’autre côté, ce sont les chefs d’établissement qui s’elamentent par rapport au prix exorbitant de la carte mémoire qu’exigent ces photographes qu’on qualifie de temporaire. “Ils font payer une pièce à huit dollars alors que le prix du marché c’est 5 dollars.”s’est désolé KAMBALE MUKOSASENGE Philémon.

Mastaki Safari


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article