C’est dans le groupement d’Ufamandu 1er, au sud du territoire de Masisi (Nord-Kivu) où les villageois de Katuunda abandonnent leurs habitations depuis mercredi 24 mars. Selon des sources sur place, cette situation est consécutive à l’arrivée, dans ce village, d’une coalition des groupes armés. Les habitants, redoutant une résurgence de la violence, ont préféré se déplacer, les uns dans la brousse, les autres vers le chef-lieu du groupement.

Le chef-rebelle Maï-Maï dénommé Maachano, un ancien chef de Kifuafua de Ufamandu a regagné le village de Katuunda depuis quelques jours, indiquent les sources sur place.


Selon ces sources, ce retour coïncide avec l’arrivé dans la zone, du général auto-proclamé Matata Mpumuje, chef d’une faction Nyatura dénommée groupe armé des volontaires (GAV). Les deux chefs miliciens qui s’étaient déjà redus au processus DDR et cantonnés à Mubambiro à Sake, ont regagné de nouveau la brousse à la suite des défauts de prise en charge.

Leur rencontre à Katuunda, où régnait déjà une quiétude, crée à nouveau une panique, poussant les habitants à fuir le milieu, déplore le chef de groupement Ufamandu.




Par Gédéon Ngango


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS