D’après les sources sécuritaires à Mpati, dans le groupement Bashali Mokoto. La coalition APCLS-Nyatura a attaqué la position des FARDC le lundi 5 avril vers 16 heures locales et les affrontements ont duré toute la nuit à Mpati, Kivuye et Bweru notamment, des villages très proches.

La population a découvert, affirment ces sources, ce mardi le corps d’un jeune assaillant à Mpati ainsi qu’une femme blessée par balle. Dans le village Bweru, un militaire aurait été pris en otage et son arme emportée par ces assaillants de la coalition APCLS-Nyatura, renchérit la société civile de Bashali.

Les FARDC se seraient retirées de Bweru et Kivuye, selon elle, pour se concentrer à Mpati.

D’autre part, à Burungu, dans le groupement Bashali Kahembe, les éléments de Nyatura Bazungu ont attaqué, la même nuit de lundi, un poste de police à Kishovu. Un policier a été tué et deux armes emportées par ces inciviques. La société civile pense qu’il s’agit d’un acte de représailles, après la reconquête de cette région par les FARDC, il y a deux semaines environ. Elle déplore, néanmoins que des militaires FARDC déployés dans cette contrée soient en effectif réduit pour faire face à la coalition des groupes armés.

Par ailleurs, dans une déclaration devant la presse locale, le porte-parole des opérations Sokola 2, major Njike Kaiko, a souligné que la prise en otage des militaires par les miliciens Nyatura n’allait, en rien, freiner l’élan pris par les FARDC dans ces opérations contre les groupes armés.

Par Gédéon Ngango


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article