Plus de 11.000 personnes qui sont retournées dans la zone de santé de Katoyi au Nord-Kivu depuis début janvier
2022, vivent dans des conditions précaires.

Une accalmie observée dans leurs milieux d’origine avait motivé leur retour de Kalehe au Sud-Kivu, où elles s’étaient réfugiées depuis août 2021 à la suite des violences armées, rapporte le dernier rapport du bureau de coordination des affaires humanitaires, publié en juillet 2022.

Masisi

En ce jour, ces personnes présentent des besoins aigus en abris, protection, articles ménagers essentiels, vivres et éducation.

Pour l’heure, seule l’ONG MEDAIR appuie leur prise en charge médicale et nutritionnelle à travers deux centres de santé de la zone, poursuit le même document.

Au Nord-Kivu, l’actualité est dominée par la résurgence des menaces de M23 au-delà des rebelles ougandais de l’ADF. Ce qui détériore davantage la situation humanitaire dans cette province de l’Est de la République démocratique du Congo.

Avec buniactualite.com



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici