Au total 275 écoles sont fermées depuis le début de l’année 2022 dans la province du Nord-Kivu en raison des violences.

Avec ces fermetures, au-moins 89 057 élèves sont affectés dont 30% des filles.

C’est ce qui renseigne l’aperçu de l’OCHA sur la situation humanitaire du mois de juin consulté par wab-infos.com

À en croire ce document, 30% de ces écoles ont été la cibles des attaques notamment des groupes armés dans le territoire de Rutsuru, Beni et ailleurs.

Outre les établissements scolaires, 6 structures sanitaires n’ont pas été aussi épargnées à travers la même province.

Les exactions commises notamment par les groupes armés n’ont pas dit leur dernier mots dans la province du Nord-Kivu, ce la malgré l’état de siège en vigueur depuis plus d’une année.

Verite Johnson



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici