Selon Copernic Kabeeya de la Lucha Mbujimayi, qui s’est confiée à wab-infos.com l’observation qu’il a faite c’est que, la situation socio-économique dégradante que connait la RD Congo depuis plusieurs décennies a eu pour conséquences de malaise social, le chômage des parents qui n’arrivent plus à prendre en charge leurs enfants. La ville de Mbujimayi est entourée des zones minières avec l’exploitation artisanale du diamant.

Et d’enchérir ce phénomène a encouragé la présence des enfants dans les mines, l’analphabétisme, la déperdition scolaire, le mariage précoce.; la population préfère travailler dans les mines de diamant et gagner ainsi une vie facile.

Copernic Kabeya Disanka a chuté en disant que la démission de l’État congolais qui n’est pas capable de mettre sur pied une politique sociale capable de redresser et donner des solutions à la population engendrent l’abandon des enfants abandonnés et plus de 12.000 enfants dans les mines.

Tous les enfants sont sans avenir, si les bonnes volontés n’y prennent garde. Sur la rue où ils se retrouvent, tout est permis. Ils vivent dans des conditions. Ils sont estimés à 4.500 enfants de rue pour la ville de Mbujimayi.

Parfois une partie de la société les traite des serpents à écraser. Pourtant, ils sont des humains à part entière ; qu’il faut respecter. a-t-il conclu.

Mark Munganga


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici