Dans une conférence-débat de presse tenue le vendredi 3 Septembre 2021 avec son allié Martin Fayulu, l’ancien premier ministre Adolphe Muzito a abordé la question de ses émoluments qu’il reçoit en tant que député, élu lors des législatives nationales de 2018 ,sans jamais prendre part aux plénières.

Adolphe Muzito

Selon le coordonnateur en exercice de LAMUKA, cet argent est là contre-partie du travail qu’il fait pour le peuple qu’il l’a élu pour siéger mais dans un parlement illégitime.

Le peuple m’a élu et a prévu que je sois payé pour travailler dans un parlement élu et légitime. Je refuse de siéger dans un parlement illégitime. Mais je perçois ces émoluments parce que je siège dans le peuple. Je veux lui montrer que ceux qui siègent là (au parlement ndlr) ne sont pas ceux que toi (peuple ) tu as mandaté. Je travaillerai pour le peuple. C’est quoi ce travail ? C’est celui de les dénoncer et proposer ce genre de projet (proposition de calendrier électoral), analyser les questions politiques et critiquer la politique du gouvernement. Ce qui est d’ailleurs la mission d’un député…Il ya-t-il quelqu’un qui analyse mieux le budget dans ce pays plus que moi ?” a-t-il réagi.

Rappelons que lors de cette conférence de presse, le présidium de LAMUKA composé de Martin Fayulu et Adolphe Muzito a présenté sa proposition de calendrier électoral qui prévoit l’élection présidentielle en Octobre 2023.

Par Gédéon Ngango

Goma

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS