Pour l’élu du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoy Kasanji, l’un des alliés du président de la République Félix Tshisekedi dans l’Union sacréeQuant vous ne voulez pas de nouvelle loi de la CENI c’est-à-dire, vous ne voulez pas l’organisation des élections en 2023” déclare l’honorable Ngoy Kasanji à ceux qui s’opposent à la CENI.

Alphonse Ngoy Kasanji

Il ne faut pas que les démarches des uns et des autres contredisent l’objectif principal qui est l’organisation des élections. J’ose croire que tout le monde veut le respect du délai constitutionnel pour l’organisation des élections. Mais il ne faudra pas qu’en même temps, ce que nous cherchons ne soit le contraire de l’objectif principal. Je crois qu’en ce moment avec la publication du calendrier pour la mise en place de la CENI, c’est une étape importante qui mène directement vers l’organisation des élections d’ici 2023. Ceux qui veulent qu’on retire la loi ne veulent pas aussi de l’organisation des élections en 2023 ” a-t-il lâché Ngoy Kasanji.

À cet effet, l’honorable Ngoy Kasanji a invité l’église catholique à s’impliquer comme partie prenante pour la mise en place de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Moi j’invite l’église catholique à s’impliquer pour que la CENI soit mise en place. C’est ça ma demande. Je ne veux pas que l’église se retire, mais plutôt qu’elle s’active, qu’elle soit partie prenante. Qu’elle prenne les choses en main pour désigner leurs candidats des confessions religieuses. Que l’église fasse tout ce qui lui revient pour désigner ensemble avec les confessions religieuses les président de la CENI ” a-t-il conclu.

Par Gédéon Ngango

Goma

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici