Nous n’avons ni chance ni malchance à donner à ce gouvernement”, lance sur TOP CONGO FM, en réaction à la publication du nouvel exécutif Congolais, Devos Kitoko, secrétaire général du parti de Martin Fayulu, Engagement citoyen pour le développement (Ecidé), le très récent ex-coordonnateur de la plateforme de l’Opposition Lamuka.

Maintenant que ces forces viennent de se restructurer, Lamuka a un interlocuteur valable pour se mettre autour d’une table et discuter des réformes pour aller, tout droit vers les élections que nous souhaitons dans le délai constitutionnel”, formule-t-il.

Pour le reste, il remet sur le tapis, les élément de langage sans cesse recyclés par son camp politique.

La sortie du gouvernement Sama est un non événement. Ce n’est rien d’autre que les jumeaux du couple FCC-CACH”, pointe Devos Kitoko qui par là, entend, mieux étend son raisonnement jusqu’à leurs “anciens alliés” Bemba et Katumbi.

Vous avez, d’une part le FCC (Front commun pour le Congo) originel de Monsieur Kabila et d’autre part, vous avez le FCC-CACH élargi aux débauchés de Lamuka et aux débauchés du FCC originel”, explique-t-il.

Prendre en compte les vrais besoins

Par contre, le député national Guy Mafuta de la mosaïque PPRD/Union sacrée, convie le “Premier ministre de présenter un programme qui prend en compte les vrais besoins de la population”.

Il est du reste convaincu que le gouvernement Sama Lukonde (Photo) sera investi par l’Assemblée nationale.

“Bien sûr que nous allons le faire”, s’exclame-t-il. Seulement, souligne l’élu de Tshikapa, “une fois ce programme présenté, nous savons qu’il y a une difficulté majeure, c’est qu’il va devoir exécuter un budget qu’il n’a pas élaboré et la trésorerie est très faible”.

“Mais à côté de cela”, pointe-t-il, “il y a la possibilité de faire un collectif budgétaire et nous en tant que pouvoir législatif, nous sommes là pour appuyer accompagner le gouvernement”, soutient Guy Mafuta, qui estime que la nouvelle “équipe a les épaules suffisamment larges pour s’occuper de la question et sécuritaire du pays”.

Marquer la rupture

“Dès lors que le gouvernement est là, les congolais doivent trouver satisfaction”, commente Franck Diongo, un des soutiens politiques du Président Tshisekedi.

Et de trancher : “Il faut une ligne de démarcation entre le gouvernement Fcc-Cach. Le gouvernement Union sacrée s’inscrit dans le programme du Chef de l’État”

Franck Diongo prévient que “les ministres devront s’attacher uniquement à la vision du Chef de l’Etat. Il ne faudrait pas que les gens soient redevables à leurs composantes et fragiliser l’action gouvernementale”, insiste-t-il avant de rappeler : “il y a du temps perdu depuis septembre 2020. Nos frères et sœurs qui sont là, prendront conscience que l’union sacrée, c’est le pouvoir à la portée du peuple”, espère l’ancien député élu de Kinshasa.

Top Congo fm / Wab-infos


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici