L’ancien conseiller spécial en matière de sécurité du président de la République François Beya trouvre provisoirement sa liberté, il pourrait être évacué à l’étranger pour des soins appropriés.

François Beya

La Haute cour militaire lui a accordé, ce mardi 15 août, la liberté provisoire pour des raisons de santé à la suite du rapport de la commission médicale chargée d’examiner l’état de santé de l’ancien « monsieur sécurité » de Félix Tshisekedi.

Dans leur conclusion, les médecins requis par la Haute cour, avaient recommandé l’évacuation sanitaire urgente de François Beya en vue de sa prise en charge par ses médecins traitants. Pour le président du Mouvement Congo en Avant, Kas Kasongo, il s’agit d’une « première bataille gagnée pour sa famille ».

François Beya à son domicile

L’ex-patron du Conseil national de sécurité (CNS) est accusé avec quatre autres policiers et militaires pour complot contre le Chef de l’Etat, offense à celui-ci, incitation des militaires à commettre des actes contraires à la discipline et violation des consignes.

Par Gédéon Ngango



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici