Après l’éruption volcanique qui avait menacée la ville de Goma, l’UNICEF appelle à une réouverture des écoles dans la ville de Goma et ses environs. La demande a été formulée par son représentant en RDC lors d’une conférence de presse tenue jeudi 3 juin à Goma.

Plusieurs écoles ont accueillis, soit les déplacés, soit les sinistrés dont les maisons avaient été calcinées par la coulée des laves du Nyiragongo dans d’ouest de la ville de Goma et dans les territoires de Masisi et Rutshuru.

Cette mesure d’évacuation d’une partie de la ville de Goma à la suite de l’éruption du 22 mai a entrainé une fermeture, de fait, des écoles de Goma et Nyiragongo, dans d’autres zones voisines. La présence de ces déplacés empêche le fonctionnement normal des écoles occupées par les déplacés, justifie le Représentant Pays de l’UNICEF, Edouard Beigbeder.

En attendant la prise de la mesure en vue du retour de la population à Goma, il estime qu’il y a une nécessité absolue de sauver l’éducation des enfants partout où c’est possible :

 Je pense qu’il faut vraiment appeler la réouverture des écoles là où c’est possible. Les enfants ont été souvent traumatisés par l’éruption elle-même, puis par le déplacement, en partie durant la nuit. Et certains de ces enfants ont même été séparés des leurs parents. On espère qu’un moment ou un autre, la zone rouge pourrait changer de couleur, et là effectivement que toutes les écoles soient réouvertes. C’est très important. En plus pour certains les examens ne sont pas loin » a-t-il déclaré.

Source/Radio Okapi


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici