Attendu ce lundi par le bureau de l’Assemblée nationale, l’opposant congolais Jean Marc Kabund refuse de répondre à cette convocation.

Jean-Marc Kabund

L’ancien vice président de la chambre basse du parlement y voit une messe noire déjà dite pour le museler qui va le conduire tout droit à Makala ce mardi.

 » Je ne saurais accompagner le bureau de l’assemblée nationale dans une forfaiture qui s’apparente à une messe noire dite déjà consistant à me museler et à violer de manière spectaculaire mes droits d’élu du peuple « .

 » En tant qu’organe de l’assemblée nationale appelé à protéger les droits et libertés des députés nationaux, le bureau ne devra pas statuer précipitamment sur la demande d’autorisation des poursuites et de la levée des immunitaire aussi longtemps que l’instruction est en cours « , répond Jean-Marc Kabund à Christophe Mboso N’kodia.

Par Gédéon Ngango



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici