Les poursuites et la détention du député National Jean-Jacques Mamba, ont été suspendues par la cour de cassation ce mercredi 27 mai 2020. C’est dans le contexte de pression exercée par ses collègues députés que cette décision a intervenu.

Jean-Jacques Mamba Kabamba avait été arrêté samedi dernier. Le mandat d’amener émis la veille par le parquet général près la Cour de cassation renseignait qu’il était prévenu de faux en écriture et usage de faux. Le document précisait que l’inculpé était en défaut de satisfaire à un mandat de comparution pour ces infractions punissables de deux mois ou plus de servitude pénale.

Le mandat signé par Bernard Mikobi, premier avocat général, ajoutait qu’il existait contre l’inculpé des indices graves de culpabilité et qu’il y avait lieu de craindre qu’il ne tente de soustraire par la fuite aux poursuites ou faire disparaître les preuves de ces infractions. Sur décision du tribunal, il avait été placé en résidence surveillée dans une résidence hôtelière.

L’élu du Mouvement de Libération du Congo (MLC) est poursuivi en procédure de flagrance pour faux et usage de faux sur une plainte du député Simon Mpiana Ntumba qui dit n’avoir pas signé la pétition.

Le groupe de travail mis en place par la conférence des présidents pour la vérification des signatures contestées sur ladite pétition au niveau de l’assemblée nationale, a rendu son rapport. Ce document conclut que Simon Ntumba avait bel et bien signé la pétition contre Jean-Marc Kabund.

Le MLC, son parti ainsi que plusieurs personnalités avaient rapidement réagi pour dénoncer ce qu’ils qualifiaient de ” honte en matière de procédure judiciaire”


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS