Refusé à mainte reprises, le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) Vital Kamerhe, a enfin été libéré provisoirement ce lundi 06 décembre 2021.

Une décision qui semble avoir été préparée depuis. Car aussitôt liberté provisoire accordée, aussitôt affaires rangées, aussitôt formalités remplies, avec une promptitude extraordinaire de l’administration pénitentiaire qui a délivré les documents de sortie (l’on sait que la décision de la cour d’appel a été annoncée le soir, heure à la quelle l’administration ne fonctionne pas).

D’après différentes sources, juste avant sa libération, le conseiller spécial en matière de sécurité aurait échangé, au moins à deux reprises, avec Kamerhe. Mais le menu de leurs échanges reste jusque là sécurisé.

Il faut signaler que la décision de la mise en liberté provisoire de Kamerhe, vient juste après les événements de ce derniers jours, à savoir l’incompétence déclarée par la cour constitutionnelle dans l’affaire Bukanga-Lonzo contre Matata, l’apaisement des relations avec la CENCO et l’ECC, l’issue du procès Bemba contre la RVA, la libération du ministère honoraire de l’EPST et bien avant lui, celle du ministre Eteni de la santé. Cela n’était-il pas une liberté bien préparée?

Pour rappel, Vital Kamerhe a été condamné en avril 2020, pour détournement des deniers publics en complicité avec Samih Jamaal.

Par Bin Wabthomas


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS
A LIRE AUSSI SUR WAB-INFOS