Le président à la Commission Électorale Nationale indépendante (CENI), Denis Kadima, répond la CENCO et l’ECC en disant ” qu’il devrait être jugé non par présomption et procès d’intention, mais uniquement à l’œuvre et sur le terrain.”. A-t-il fait comprendre.

Denis Kadima

Pour lui : la CENCO et l’ECC ont été conduit en erreur

Je reste persuadé que la CENCO et l’ECC ont été induites en erreur dans les faits qui leur auraient été rapportés.

En tant que citoyen congolais, je garde toute sa confiance dans les institutions républicaines et religieuses de son pays ” a-t-il répondu via son cabinet de Denis Kadima .

Par Gédéon Ngango

Goma

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS