Ce matin, le cardinal Fridolin Ambongo a réagi aux menaces du ministre de l’Enseignement primaire secondaire et Technique (EPST) contre tout renseignant catholique “gréviste“.

Selon lui; ” Là grève dans les écoles catholiques est “un conflit entre les employés et leur employeur, et là grève (…) est un droit constitutionnel dans notre pays. On ne peut pas intimider quelqu’un parce qu’il fait la grève ” a-t-il lancé vivement.

Et de poursuivre

Ce qui se passe actuellement n’a rien à voir avec l’église catholique. C’est un conflit de travail entre un employeur, qui est l’Etat, et ses employés, qui sont les enseignants. Donc, il s’agit pas d’un conflit entre l’Etat congolais et l’église catholique. Il y en a qui font de mauvaises lectures. Quand on est dans un cas comme celui-là, beaucoup se mettent à insulter l’église catholique, le cardinal, les évêques. Je crois que nous descendons très bas avec cette culture “.

Il rappelle par ailleurs que la grève est un droit constitutionnelle :

Et là grève, à moins que l’on me prouve le contraire, est un droit constitutionnelle dans notre pays. On ne peut pas intimider quelqu’un parce qu’il fait la grève ” a-t-il fait comprendre dans une mise au point.

Par Gédéon Ngango

Goma

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS