Le président de la République Démocratique du Congo, Felix Antoine Tshisekedi a fait cette déclaration lors d’un point de presse tenu ce dimanche 13 juin à Goma, devant la presse nationale et internationale. Au cours de sa communication, le Président de la République est revenu sur l’éruption volcanique et ses corolaires ainsi que la gestion de cette crise.

Pour ce qui concerne l’évaluation de l’état de siège décrété au Nord-Kivu, Felix Tshisekedi se dit satisfait, de ce qui est déjà fait par les autorités provinciales militaires.

Pour lui, l’état de siège ne devait pas tout régler immédiatement à partir du moment où il a été décidé.

Félix Tshisekedi a affirmé que le gouvernement congolais est engagé résolument à neutraliser les groupes armés.

Le chef de l’Etat reconnait cependant, quelques poches de violence face auxquelles il dit qu’il va redoubler sa détermination pour en finir avec l’existence de ces hors-la-loi :

« L’état de siège est décidé, parce qu’à un moment donné, il fallait donner la parole à la force. Et c’est cette force qui sera appliquée jusqu’au dernier retranchement de ces barbares. Ces barbares savent qu’aujourd’hui, nous sommes engagés résolument à les faire disparaitre. Ils vont essayer d’exister en faisant davantage des violences. Mais c’est à leur corps perdu qu’ils le font. Nous n’allons pas nous décourager; ça ne nous impressionne pas, ça ne nous fera pas surtout reculer; et surtout pas changer des décisions ». a-t-il fait comprendre.

Le président de la République reconnait quelques imperfections dans le rang de l’armée nationale ; il promet d’y travailler afin d’améliorer.

Par Gédéon Ngango


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici