Interpellé hier dans l’après-midi sur la situation volcanique à Goma, le ministre de la recherche scientifique José Mpanda a mis les choses au clair devant les députés nationaux.

José Mpanda a annoncé ” qu’une table ronde à été lancée mardi 8 juin 2021, réunissant plusieurs chercheurs y compris le DG de l’OVG, dans l’objectif d’élucider ce qui s’est passé “.

Contrairement aux éruptions de 1977 et 2002, l’éruption du 22 Mai 202a aura été sournoise. Aucun signe précurseur alarmant, notamment l’élévation de la température, les déformations et/ou fractures du sol, n’a été détecté par notre instrument attitré, à savoir l’OVG ” a-t-il fait comprendre.

Surpris est bel et bien le mot indiqué. Évidemment tout le monde à été surpris. Personne n’a vu venir le danger, y compris les animaux qui ont toujours manifesté certains signes de detress6en pareille circonstance “. José Mpanda, ministre de la recherche scientifique.

Ni le Rwanda voisin, intéressé aussi au plus haut chef par les risques naturels dûs aux volcan des virunga et au Lac Kivu, n’a détecté le moindre signe. Et encore le Musée Royal d’Afrique centrale de Tervuren en Belgique, du reste branché sur le Nyiragongo, le bilan est de 38 décès dont des personnes calcinées par la lave et asphyxiées par le gaz, victimes d’accidents de circulation, la disparition des enfants, une dizaine de villages quasiment dévastés, maisons effondrées à Goma ” a dit José Mpanda devant les députés.

Par Gédéon Ngango


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici