Le chef de l’inspection générale des finances se montre très impartial dans se manière de lutter acharnement contre le détournement en République Démocratique du Congo.

Un brave homme avec des qualités exceptionnelles, qui se distingue dans sa génération.

Jules Alingete

Alors que Tony Mwaba Kazadi pensait être l’enfant chéri du pouvoir, le patron de l’IGF n’a cédé aux caprices.

Hier dans la soirée, le ministre des finances Nicolas Kazadi a donné raison à Jules Alingete et l’IGF dans l’affaire de paiement des prestataires intervenant dans l’organisation du test national de fin d’études primaires (TENAFEP), qui l’opposait au ministère de l’ESPT.

En se référant au rapport de l’IGF, le ministre des finances Nicolas Kazadi a instruit ses services, particulièrement la gouverneure de la banque centrale du Congo (BCC) depuis le 2 septembre dernier, d’annuler l’ordre de paiement informatisé de 16 millions de dollars relative à l’organisation du TENAFEP. Il a ainsi demandé de retourner à la direction du trésor et moyen de financement pour l’annulation dans la comptabilité de l’OPI…CDF31.220.578.950.00 relatif à l’organisation du TENAFEP 2021 au niveau provincial et local dans le cadre de gratuité de l’enseignement de base.

Je vous demande de retourner à la direction générale du trésor et moyens financement pour annulation dans la comptabilité, l’OPI…CDF 31.220.578.950.00 relatif à l’organisation du TENAFEP 2021au niveau provincial et local dans le cadre de gratuité enseignement “, a recommandé Nicolas Kazadi.

Signalons que l’IGF exigeait la totalité des listes des bénéficiaires de la somme de 16 millions de dollars demandée par le ministère de l’ESPT, que dirige Tony Mwaba Kazadi, au profit des bénéficiaires de la récente édition du TENAFEP.

Par Gédéon Ngango

Goma

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS