Après l’Assemblée provinciale de Kinshasa, l’Assemblée Nationale par son président Mboso N’kodia, décide à son tour de suspendre des plénières suite à la recrudescence de la Covid-19.

Christophe Mboso N’kodia

Rappelons que le président Félix Tshisekedi avait annoncé depuis Goma, dans l’est du pays, des mesures qu’il voudrait « efficaces ».

la fermeture des discothèques, mais pas des restaurants, le chef de l’Etat a annoncé « le maintien du couvre-feu de 22 heures à 5 heures avec patrouilles militaires. Tout contrevenant sera sévèrement puni ».

Les autorités sanitaires ont interdit de nouveau « les veillées funéraires ». Un rite qui rythme la vie sociale des Congolais, déjà suspendu lors des premières mesures prises à l’arrivée du virus en mars 2020. Les rassemblements de plus de vingt personnes sont interdits « et toute entrée au marché sera conditionnée par la prise de température ».

Les universités et les écoles restent ouvertes sous réserve du respect des « mesures barrières », tout comme les restaurants jusqu’à l’heure du couvre-feu. Les églises ne sont pas de nouveau fermées comme en mars 2020, mais doivent « réduire le nombre des participants à leurs cultes » avait annoncé le chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Par Gédéon Ngango


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici