De la grande conférence sur la « Masculinité positive » que se propose d’organiser la République Démocratique du Congo sous la mandature africaine du Président Félix Tshisekedi Tshilombo, il en a été longuement question au cours de l’audience que l’Autorité Suprême du pays a accordé, ce vendredi 8 octobre 2021, à la Cité de l’Union Africaine, à une délégation des femmes de la Commission de l’Union africaine.

Félix Tshisekedi

Conduite par Michelle H.N Ndiaye, cette délégation est venue à Kinshasa pour témoigner son soutien inconditionnel au Président en exercice de l‘Union Africaine qui, au lendemain de son élection par ses pairs à la tête de l’Institution Panafricaine, avait pris à son compte le développement de l’agenda 2063 dont il en a fait son cheval de bataille. Se félicitant des performances déjà réalisées par la RDC dans le processus d’avancement de la cause féminine en Afrique, Michelle H.N Ndiaye a salué les nombreux projets mis en œuvre sous la houlette du Chef de l’Etat congolais dont celui lié à la matérialisation du concept « Masculinité positive », cette nouvelle approche qui a vocation de défendre le statut social des femmes africaines.

S’exprimant à la presse au sortir de l’audience, l’émissaire du Président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, qu’accompagnaient quelques femmes de cet organe stratégique de l’Institution panafricaine, a indiqué avoir fait part au Président Félix Tshisekedi, de leur préoccupation essentielle qui consiste en la concrétisation de son engagement à porter à bras le corps l’agenda 2063.

« Ce que nous voulons réellement, c’est d’engager les hommes, surtout les leaders du continent à considérer cet agenda comme une priorité », s’est exprimé Michelle Ndiaye plutôt ravie des performances réalisées par la RDC en matière notamment de représentativité des femmes au sein des institutions. Elle a, par ailleurs, plaidé pour l’éradication des violences basées sur le Genre qui, a-t-elle dit, “ne pourra être possible qu’avec le concours des hommes“.

Rappelons que l’Agenda 2063 appelle à une société plus inclusive dans laquelle tous les citoyens sont activement impliqués dans la prise de décision. L’aspiration 6 dudit Planning appelle à « une Afrique dont le développement repose sur le potentiel des peuples africains, en particulier les femmes et les jeunes, et qui prend soin des enfants ».

La Ministre du Genre, famille et enfant, Gisèle Ndaya Luseba, ainsi que la Conseillère spéciale chargée de la jeunesse et de la lutte contre la violence faite à la femme, Chantal Yelo Mulop, avaient également pris part à cette rencontre.

CellcomPrésidence


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS