Les agents de la Régie des voies aériennes (RVA)/Kisangani chantaient à tue-tête devant le bureau de leur commandant pour manifester leur colère. Selon une source, ils ont manifesté bruyamment le jeudi 18 mars devant le bureau du commandant de cette entreprise à l’aéroport international de Bangboka.

Ces agents revendiquent notamment plus de 75 mois d’arriérés de salaires. Ils agents somment également Congo Airways de payer, dans les 48 heures, toutes les redevances requises à l’instar d’autres compagnies aériennes. Faute de quoi, ils vont bloquer son trafic aérien à Kisangani. Outre les 75 mois d’arriérés de salaires, ils réclament également 8 autres mois non-payés après le confinement : à partir d’août 2020 jusqu’en février 2021. Cette situation entraîne des conséquences néfastes sur le plan socio-sanitaire à leur détriment , comme l’indique l’un des membres de leur syndicat :

« Les décès inopinés des agents dus à ce mauvais traitement : au total, 21 durant l’année 2020. La non – scolarisation des enfants, le déguerpissement des agents par leurs bailleurs, plusieurs agents hospitalisés aussi bien à Kisangani qu’à Kinshasa. »

En vue de soulager leur misère, les agents de la RVA somment Congo Airways à payer ses redevances ne fut-ce que partiellement dans les 48 heures. Faute de quoi, ils vont bloquer le trafic :

« Tous les avions payent. C’est pourquoi nous disons ceci Congo Airways ne paye les mouvements en totalité comme d’autres compagnies. Si aussi la direction générale ne prend pas en charge ce que nous sommes en train de dire, on va dormir avec l’avion au tarmac. »

Les responsables de la RVA n’ont pas voulu se prononcer sur ce mouvement syndical de leurs employés, qui en appellent à l’implication du Chef de l’Etat.




Par Gédéon Ngango


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS