Des sources obtenues par la journaliste d’investigation Christelle Kaj Adjeta renseignent que un premier lot des écoliers recruter dans ces conditions, formé et entraîné de manière expéditive serrait déjà visible dans des lignes de combat dans le territoire de Rutshuru.

M23

C’est une situation qui inquiète au plus haut point des organisations de défense des droits de l’enfant. Ces recrutements forcés rappellent la triste époque des enfants soldats du Congo.

La journaliste d’investigation s’est préservée de rendre public les photos des enfants pour préserver leur anonymat. Le recrutement d’enfants aux combats peut constituer un crime contre l’humanité.

Par Gédéon Ngango



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici